Élise et les enfants

Jusqu'à son dernier lit d'hôpital Élise gardait un cœur d'enfant. Et c'est là sans doute la cause de son amour des enfants. Pendant toute sa vie elle a cherché à éveiller les cœurs des enfants à l'amour de Dieu et à la connaissance de son Œuvre. Et après sa mort elle laissera surtout le souvenir d’une catéchiste dévouée et aimante.

Élise avec une de ses nièces et sa mère

Élise fut ainsi dans la vie de bien des enfants un humble rayon envoyé par Dieu : un rayon maternel, tendre et compréhensif. Plus que ses crises d’asthme, aussi effrayantes fussent-elles, ce fut son indéfectible sourire qui les marqua pour la vie. Au presbytère, à l'église, pendant les promenades, Élise forma des classes entières à la joie du Christ qui habitait son propre cœur.

Le poème qui suit, une prière d'Élise, exprime tout son lien avec les enfants. Tout ceux qui s'occupent des enfants peuvent faire leur trésor de cette perle :

1. Jésus, qui m’avez confié
Ces âmes d’enfants qui sont vôtres,
Je voudrais que vous me donniez
Votre Esprit, comme à vos apôtres.

2. Je voudrais que vous me donniez
Pour les comprendre et les connaître
L’amour même dont vous aimiez
Les tout-petits, divin Maître.

3. Je sais bien que vous avez dit
« Sans moi, vous ne pouvez rien faire »
Qu’on doit se faire humble et petit
Ainsi qu’un enfant, pour vous plaire.

4. O Jésus, je ne suis, vraiment,
Pas digne d’être « Maman d’âmes »,
Mais j’attends de vous, humblement,
Votre grâce que je réclame.

5. Autour de moi tourne leur ronde
Et je veux n’en sortir jamais…
Ces tout-petits, l’espoir du monde,
Entre vos mains je les remets.

6. Et puisque c’est en vous que j’aime
Ces petits que vous aimez tant
Daignez, Jésus, former vous-même
Mon cœur, avec leur cœur d’enfant.

Prière de la « Maman d’âmes »