Publiée le 03/11/2017

Article sur l’anniversaire d’Élise dans l'EDY

02/04/2014

"En cette année du Seigneur 2014 Mailly-le-Château fêtera une de ses enfants qui rayonne dans les cœurs encore aujourd’hui : il y a cinquante ans, le 9 avril, Élise Bisschop s’éteignait à l’ancien hôpital militaire Saint Germain d’Auxerre. Si son corps, malade depuis la naissance, rendait son dernier soupir, le sourire d’Élise, marque constante de son amour pour Dieu et le prochain, reste vivant dans le cœur de ceux qui l’ont connue.

Élise est née le 25 mai 1925 à Trucy-sur-Yonne. Ses parents lui ont transmis, ainsi qu’à son frère plus jeune, une foi vivante. Il y a peu de temps encore les villageois de Trucy-sur-Yonne se souvenaient que la famille Bisschop descendait tous les dimanches de la ferme Saint-Hubert pour aller à la Messe.
Les Bisschop sont arrivés à Mailly-le-Château en 1931 ; là où leur foi y a laissé des traces visibles. Le père, René Bisschop, était artiste peintre. Le tableau le plus cher à la paroisse est certainement celui de l’Annonciation qui se trouve encore aujourd’hui dans l’église de Mailly-le-Château.

On peut évoquer le souvenir d’Élise de trois manières. D’abord auprès des habitants de son époque : tous se souviennent de cette fille toujours malade mais qui savait répandre la bonté de Dieu autour d’elle, même au milieu de grandes épreuves. Elle rayonnait la joie de la présence de Dieu dans sa vie.
Ensuite, le souvenir tendre et lumineux qu’elle a laissé dans les cœurs des enfants du catéchisme. Alors qu’à cause de sa santé très fragile elle n’a jamais pu s’engager dans un travail professionnel, Élise s’est engagée de toute son âme dans la paroisse.

Enfin, un recueil de poèmes. Depuis son enfance et jusqu’aux derniers temps de sa vie, Élise composait des poésies et chansons dans lesquelles elle chantait la création qui rappelle en nous l’Amour de Dieu. Certains paroissiens ont pu avoir ces poèmes entre les mains. C’est à partir de ces textes qu’a pu être réalisé un diaporama qui sera montré en cette année du cinquantenaire."