Publiée le 27/11/2017

Avalanche de lettres

11/09/2017

Le 28 juillet 2014, un article sur Élise sortait dans l'Yonne Républicaine (voir cette nouvelle à la date indiquée). L'article fut aussi publié sur internet où la fille d'une amie d'enfance d'Élise, par providence, le consulta. Elle comprit immédiatement de qui il s'agissait : Élise, l'amie d'enfance et d'adolescence de sa propre mère, Victoria.

Sa mère, Victoria G., était l'amie la plus intime d'Élise ; elle avait juste un an plus qu'Élise. Jusqu'au mariage de Victoria, célébré en 1946, elles partageaient la même piété et les mêmes activités. Victoria fut une amie modèle.

Dans sa vieillesse Victoria contracta, hélas !, la maladie d'Alzheimer et n'était plus capable, en 2014, de tenir une conversation.

Après le décès de Victoria en 2016, sa fille s'occupa de ses papiers et trouva beaucoup de lettres : de sa mère à Élise, d'Élise à sa mère, de sa mère à la maman d'Élise.

Septembre 2017 elle envoya le tout à l'abbé Lotte, promoteur de justice dans la cause d'Élise (le promoteur de justice est chargé de veiller au bon ordre de la cause).

Les lettres sont très intéressantes et, pour la première fois, on a eu de la main de la maman d'Élise, quelques détails sur les derniers instants de sa fille.