Publiée le 03/11/2017

Décision sur l'ouverture de la cause

02/09/2015

La nouvelle tombe comme une bombe. Que les différents signes nous aient fait comprendre qu'Élise est toujours vivante dans la paroisse, cela était clair depuis quelques années ; qu'il fallait oser une cause de béatification est un nouveau signe. Seulement l'évêque pouvait lancer les démarches dans ce sens.

Il faut donc se remettre au travail. Ce n'est pas la motivation qui manque ! Déjà dix jours après, le 25 septembre, le rapport sur la réputation de sainteté est consigné.

Avant même d'avoir lu le rapport Mgr. GIRAUD décide de continuer ; il est convaincu qu'il faut donner à Élise la possibilité de faire savoir la volonté de Dieu sur elle. Comment expliquer sinon, qu'une femme morte il y a 51 ans puisse renaître de ses cendres ? Les signes sont trop forts et trop nombreux pour nier le fait.