Publiée le 03/11/2017

L'apparition de l'article sur l'homélie des obsèques

16/06/2010

À sa lettre, révélée en 2007, l'abbé Girard avait joint "une notice écrite par M. le Curé de Châtel Censoir dans son bulletin paroissial."
En fait, cette notice était un compte-rendu des obsèques d'Élise mis en première page du journal paroissial.

L'article était une transcription de l'homélie des obsèques qui avait été tenue par l'abbé Générat, ancien curé de Mailly-le-Château. Le rédacteur en chef, l'abbé Pierre Van Ede, avait mis cette homélie dans le numéro du mois suivant le décès d'Élise, donc dans le numéro de mai 1964.

L'abbé Van Ede avait lui aussi connu Élise ; pour rapporter si bien l'homélie, en avoir le texte, il a dû être présent lui aussi aux obsèques.

C’est un fait vraiment important car le témoignage de son père spirituel est bien précieux. Depuis son départ Élise lui avait écrit des lettres plusieurs fois par an. À la mort de celui-ci, à Saint-Florentin en 2001, toute sa correspondance disparaît avec le tri des papiers.

L'abbé Générat montrait dans son homélie la sainteté d'Élise : très simple mais toute donnée à Dieu depuis l'âge de 11 ans. Elle a vécu fidèlement à cet engagement d'enfance.

Après l'arrivée merveilleuse de l'article il faudra attendre 6 ans, juin 2016, pour que aussi les originaux aussi des lettres refassent surface, elles aussi d'une façon totalement inexpliquée !

Il y a maintenant quatre prêtres qui ont tenu a rendre hommage à Élise par leurs paroles et par leurs écrits.