Publiée le 03/11/2017

Première évocation d'Élise Bisschop

19/12/2006

L'histoire d’Élise renaît de ses cendres ce mardi 19 décembre 2006 dans l'église de Mailly-le-Château. Ce jour-là le vicaire avait invité les personnes disponibles à venir nettoyer l'église pour Noël. À la fin de leur travail Mme Strack lui parle spontanément de ses souvenirs d’Élise dont le père avait peint le beau tableau de l'Annonciation, que l’on voit dans l'église.

Mme Strack évoque surtout le recueil de poèmes d'Élise qu’elle avait reçu quelque temps après son décès. Elle invite le vicaire à lire ces poèmes car "Élise était une sainte ".

Le vicaire aura le recueil entre ses mains dans les premiers jours de 2007. À la lecture il est frappé par deux choses : d'une part la beauté et la profondeur spirituelle des textes, et d'autre part par la très belle préface écrite par le père dominicain, le Père Jourdain BOCHIN.

En fait, peu avant sa mort, Élise avait confié son recueil au Père Bochin, le dominicain qui fut à la tête du groupe des malades auquel Élise s'était liée. Après la mort d'Élise, le Père Bochin pourvut à la transcription du recueil ainsi qu'à une diffusion privée parmi les malades et quelques paroissiens.

Il devenait évident que l'âme d'Élise avait des qualités exceptionnelles.