Les dernières nouvelles d’Élise

Retour à la page principale

Toutes les nouvelles

1. Article sur Élise dans le mensuel “Prêtres diocésains”

De la lecture sortent deux motifs pour ce sujet intéressant. Le premier est qu’Élise voyait en tout prêtre un ministre de Celui qu’elle aimait de tout son cœur, Jésus. Pas de question donc de manquer de prière et de collaboration envers ceux-ci.

Une confiance toute spéciale était cependant réservée au jeune curé qui arriva en 1941. En lui, Élise mit toute son âme car elle trouvait qu’il célébrait la Messe avec une grande ferveur. Ce fut le début de quinze ans d’une riche amitié spirituelle et de grande collaboration pour la paroisse. Le prêtre, l’abbé André Générat, géra la vie spirituelle d’Élise avec énergie et conseils ; Élise l’aida pour le catéchisme des petits enfants et pour l’aumônerie des jeunes filles.

13/01/2020

2. Quatre tableaux de René Bisschop retournent à Mailly-le-Château

Après quelques contacts répétés par téléphone, la vendeuse, une antiquaire habitant Saint-Gingolph en Haute-Savoie, nous a confié avoir acheté le tableau à une vente aux enchères à Annecy et qu’elle en possédait trois autres dans son entrepôt. L’histoire pourrait s’arrêter là mais il s’avère que les tableaux furent acquis 10 ans plus tôt et qu’ils proviennent tous de l’ancienne maison de Pierre Bisschop, le frère d’Élise. Les tableaux ne furent jamais mis en vente, ni sortis de l’entrepôt, sauf un demeurant dans la maison de l’antiquaire : ils nous attendaient !

Le 5 octobre, guidés par la main d’Élise, nous avons pris la route des montagnes pour acquérir ces tableaux. Après un échange fructueux avec l’antiquaire, dans un café situé au bord du lac Léman, nous sommes repartis avec les 4 tableaux de René Bisschop, heureux de pouvoir participer à la sauvegarde du patrimoine d’Élise. Dans la soirée du samedi 5 octobre 2019, les tableaux de René Bisschop retournèrent finalement à Mailly-le-Château.

En regardant les peintures de René, comment ne pas évoquer la poésie Tableau d’automne, composée par Elise pour son cher père et qui parle si bien des gestes délicats du peintre :

“L’automne a, près de la rivière,
Des quenouilles d’or à filer :
Sur la rive, par file entière
Vois, sous la main de l’ouvrière,
Frissonner chaque peuplier.

Quand paraît son doigt invisible
Peintre, ne perds pas un instant:
Tout tombe sous sa main agile;
La feuille d’or est trop fragile
Pour lui résister bien longtemps.”

24/10/2019

5. Le concert du WEMPS sur Élise

Premier concert sur le thème d'Élise.

16/03/2019

6. Découvrir la sœur d’Élise

La grande sœur d'Élise découverte !

11/12/2018

7. Annonce du décès d’Élise par le Père Bochin

« Je vous confie à sa prière ! »

08/12/2018

8. Film d'Élise en espagnol

Le DVD d'Élise en espagnol